NEWS

AGENCE

EXPERTISE

BATIMENTS

VILLE & TERRITOIRE

RESEAU

RECRUTEMENT

CONTACT

Tribunal – Aix-en-Provence

Spatialisation des besoins

Opération : Tribunal de Grande Instance d’Aix-en-Provence

Mission : Maîtrise d’œuvre 

Maîtrise d’ouvrage : APIJ

Maîtrise d’oeuvre : Marc Barani (Architecte) / Technip TPS (BET) /Mazet (economiste) / Lamoureux (acousticien) / Quadrim (exploitation maintenance)

Programme : Bureaux, salle des pas perdus, salle d’audience

Surface : 10 070 m² SHON

Budget :  25 M€

Phase : Concours

Performance :  BBC / RT2012 sans compensation de production énergétique

Le projet s’apparente à un programme de bureaux avec des spécificités tout de même. Cette parenté implique de porter une attention particulière au confort des usagers (visuel, hygrothermique, qualité de l’air) et aux consommations électriques du bâtiment (bureautique, éclairage, rafraichissement,…)

Crédits image : © RSI Studio / Atelier Marc Barani

AMBITION

La spécificité de ce projet tient au fait qu’il est composé de différents espaces avec des besoins spécifiques à chacun. La compilation d’espaces à occupation variables, avec des espaces de bureaux, des espaces tampons permet d’imaginer des synergies. C’est dans cette spatialisation des besoins que l’on peut trouver la performance intrinsèque du projet.

Les principales problématiques auxquelles ce projet répond sont le confort d’été, le traitement de la lumière, le traitement des différents espaces et l’entretien/maintenance. L’ensemble de ces problématiques a été abordé en adéquation avec l’économie du projet, la performance énergétique et le bien être des usagers. L’objectif principal étant le respect de la RT 2012, l’atteinte du BBC et des niveaux de performance des cibles HQE déterminés par la maîtrise d’ouvrage pour chaque espace.

IMPLANTATION

L’implantation du bâtiment résulte de la superposition des atouts du site et de l’analyse des contraintes, acoustiques, course du soleil et possibles gènes dues aux vents dominants Nord-Ouest.

L’implantation et la morphologie propose donc un bâtiment offrant la plus petite surface au Sud, s’ouvrant aux vues sur la façade Ouest (vieille ville) et Est (paysage) tout en se protégeant des vents du Nord et des nuisances acoustiques à l’Ouest et au Sud par une végétation haute et abondante.

Etude d’ensoleillement

Etude d’ensoleillement

MORPHOLOGIE

La morphologie du bâtiment propose deux volumes simples. La partie basse regroupant les espaces publics offre une lecture simple du volume qui permet de comprendre l’espace tout en assurant la pérennité de l’enveloppe et la protection des occupants. La partie bureaux composé d’une enveloppe simple et performante vue de l’extérieur, facilitant ainsi la gestion de la sécurité et la question de l’entretien/maintenance, surplombe le premier volume, percée en son centre par un patio, elle permet d’offrir de la lumière à tous les espaces, y compris au RDC.

Ainsi, avec une grande compacité (Surface d’enveloppe/Volume) et un coefficient de forme intéressant (Surface d’enveloppe / SHON), le projet réduit ses besoins énergétiques grâce à une performance intrinsèque.

Le patio permet une amenée de lumière mais aussi une ventilation naturelle de la salle des pas perdus et une auto protection des étages de bureaux, limitant ainsi le recours aux systèmes pour obtenir une ambiance confortable.

Crédits image : © RSI Studio / Atelier Marc Barani

La juste performance des systèmes correspond à une adéquation simple entre le coût, la performance et le confort. C’est pourquoi les systèmes mis en place sont eux aussi différents en fonction des espaces.

Ainsi, il a été choisi un plafond hybride rayonnant dans les bureaux, permettant de coupler les avantages d’une réponse rapide vis-à-vis des variations d’ambiances à la centralité des systèmes. Ces plafonds assureront, en même temps que le chauffage, l’acoustique et l’éclairage. Ce dernier sera modulé en fonction de la luminosité extérieure et pourra être complété par un éclairage de tache afin de réduire au minimum les besoins en éclairage artificiel. Ce choix a été fait afin de minimiser la matière, simplifier la technicité du bâtiment et surtout pour pouvoir tirer profit de l’inertie du bâtiment aussi bien en hiver qu’en été.

MATÉRIALITÉ 

Afin de mettre en adéquation les besoins de chaque typologie avec la réponse apportée par l’équipe, il a été choisi d’isoler les salles d’audience et de délibéré par l’intérieur (contraintes acoustiques, occupation variable) et l’espace bureaux par l’extérieur (besoin d’inertie). D’autre part, la quantité de matière utilisée au sein du projet a été réduite (pas de faux plafonds, faibles hauteurs sous plafond).

Le projet intégrera une recherche de matériaux répondant à des critères de qualité, de pérennité, de technicité mais aussi d’impacts environnementaux et sanitaires. L’équipe a choisi de proposer une réponse environnementale cohérente. Elle s’appuiera sur une démarche de sélection des matériaux, prenant en considération les phases d’extraction, de fabrication, de transport, d’entretien ou encore de déconstruction et de recyclage.

SPATIALITÉ

Le projet comprend de multiples espaces à la spatialité et l’usage très différent. C’est pourquoi l’équipe a souhaité répondre de manière contextuelle à chacune d’elle.

Les bureaux recevront de la lumière naturelle directe (confort visuel) ; au travers de large vitrage donnant sur l’extérieur et permettront une modulation fine des ambiances. La gestion des apports solaires étant à la fois primordiale et à la fois fortement liée à la question de la luminosité, une double protection sera offerte, d’abord avec des brises soleils extérieurs orientables pour répondre à un besoin permanent et puis des protections solaires amovibles (stores à la lames orientables dans le vitrage) pour répondre à un besoin plus fort ponctuellement. La lumière artificielle sera asservie à des capteurs photosensibles, diminuant ainsi les consommations du poste éclairage et réduisant les phénomènes de fatigue visuelle.

SYSTÈME ET PERFORMANCE

La performance énergétique du projet repose en premier lieu sur la compacité du projet et les faibles surfaces déperditives qui en résultent par rapport à la SHON. Cet atout morphologique associé à la haute performance de l’enveloppe et à une gestion intelligente des ambiances permettra de réduire les consommations, sans pour autant nuire au confort d’été.

La juste performance des systèmes correspond à une adéquation simple entre le coût, la performance et le confort. C’est pourquoi les systèmes mis en place sont eux aussi différents en fonction des espaces.